VIVRE LE BASSIN

Lire l'édito

Vivre ou plutôt revivre comme avant… nous y aspirons tant à l’heure où sort ce premier magazine qui aura attendu près d’une décennie pour être enfin lancé… À mon arrivée à La Teste, jeune éditeur de presse, j’avais bien tenté de marier le papier et le Bassin. Déjà, La Gazette en 2012, puis Voyager Ici & Ailleurs spécial bassin d’Arcachon en 2014… puis s’ensuivirent, chaque été, des numéros de Vivre Bordeaux consacrés au bassin d’Arcachon mais jamais un magazine entièrement dédié aux gens du Bassin, à ceux qui l’inventent, qui l’animent et le font vivre au quotidien.

Le jour est enfin arrivé ! Il faut dire que la région ne se dompte pas aisément… Il faut montrer patte blanche pour faire sien le Bassin, il faut l’apprivoiser, lui donner pour qu’il vous rende. Et ils sont nombreux ses habitants à créer, à donner… Dans ce numéro, nous avons rencontré Valérie qui transmet sa passion lors de visites guidées animées, Mathie, jeune prodige du bodyboard qui flirte avec l’océan, Marion, créatrice de la charmante et ressourçante Ferme du loup. Nous avons également pénétré l’antre d’un maître voilier, retracé l’histoire des moulins du Bassin… Sans oublier de donner la parole à Jeanne, Isabelle, Cyril, Charlotte, Aurélie, Marion…
Tous ont un point commun, ils sont profondément épris du Bassin !

Bassin un jour, bassin toujours ? Je le crois vraiment. Dans les années 70, Gérard Liotier alias Ric Ridol’s fredonnait cet air entêtant : « Est-il des coins plus enchanteurs sur Terre, que les bords de notre si beau Bassin ? Des lieux charmeurs où l’on ne peut que se plaire. Un climat doux, du vent frais, un air très sain… » Et il avait raison ! Que l’on vive au nord, au coeur ou au sud, le bassin d’Arcachon est un havre de paix qu’il faut protéger, une ode à nos cinq sens… Et même si à l’heure où j’écris ces quelques mots, le goût et l’odeur ne m’ont toujours pas été rendus, il me reste toujours le bonheur de contempler ces ciels chaque jour différents, d’entendre l’océan gronder au loin et de toucher le doux sable de nos plages océanes… Merci le Bassin !

Je vous souhaite un printemps régénérant !

Yann Crabé