VIVRE BORDEAUX

Lire l'édito

Le pouvoir des femmes

Nous le savons depuis longtemps, désormais nous le crions haut et
fort : les femmes dans la société française sont plus souvent victimes
de violences, d’abus sexuels, d’inégalités, de précarité économique, de
marginalisation sociale que les hommes. Ce qui change aujourd’hui, à
l’aune d’une nouvelle génération, c’est que les femmes ont le pouvoir de
s’entraider. Cela nous a donné envie d’aller pousser la porte d’associations
bordelaises engagées aux côtés des femmes pour voir ce qu’il en était :
elles s’appellent Nouveaux Cycles, Les Orchidées Rouges, La Maison des
Femmes, Les Burn-Ettes ou encore Maison Rose. Nous y avons rencontré
des femmes courageuses et très inspirantes (p 56).
Où sont les hommes nous direz-vous ? Parce qu’à Vivre Bordeaux nous
sommes attachés à l’égalité des genres, vous les rencontrerez au détour
du quartier Grand Parc, montés sur leurs grands chevaux bai-brun, à
l’origine des derniers ballets de l’Opéra de Bordeaux, à la vigne, au chai
ou encore derrière les fourneaux des nouveaux restaurants de la place
girondine (p 38). Car si la crise sanitaire n’a pas épargné le monde de la
restauration, laissant ici et là des gens sur le carreau faute de clients puis
de personnel, quelques passionnés ont profité de cette période trouble
pour affûter leur projet. Il serait dommage de passer à côté.
Émilie DUBRUL